Sapeurs-pompiers
de Loir-et-Cher

Actualité du 23/03/2021
Formation COD 0 : être responsable et vigilant sur la route

La formation COD 0 propose une sensibilisation à la conduite aux sapeurs-pompiers professionnels et volontaires ainsi qu’aux agents administratifs du SDIS 41. Un rappel des règles et des bons réflexes absolument indispensable aux conducteurs, que ce soit dans leur vie professionnelle ou dans leur quotidien.


Formation COD 0 : être responsable et vigilant sur la route

D’ailleurs, depuis que cette formation a été lancée en 2012, le nombre de sinistres déclarés a considérablement baissé : ce n’est pas parce que qu’on tient le volant d’un véhicule rouge et qu’on peut actionner le gyrophare ou le « deux tons » qu’on a le droit de tout faire !

Quant aux volontaires, ils doivent faire preuve d’une grande vigilance quand, alertés par le bip, ils se rendent sur leur unité avant de partir en intervention : il n’y a pas de dérogation pour ce trajet. Pour être utile aux personnes en détresse, encore faut-il réussir à partir à temps, à arriver entier sur les lieux de l’accident et à amener la victime telle qu’elle a été trouvée en milieu hospitalier.

Théorie le matin, pratique l’après-midi

 Plusieurs profils participent ainsi à la journée organisée le vendredi 12 mars au CFIS : des sapeurs-pompiers de Millançay, de Vendôme, de la Vallée de Ronsard, de Chémery ou de Vouzon, des femmes et des hommes, mais principalement des jeunes, dont certains doivent suivre cet agrès pour postuler aux concours de sous-officiers.

La théorie matinale permet de faire un point sur la responsabilité du conducteur et du chef d’agrès. A eux de vérifier qu’il n’y a pas plus de 6 occupants maximum, et qu’ils sont tous attachés, dans un VSAV par exemple. C’est aussi l’occasion de préciser les règles concernant la priorité, la vitesse ou encore les sens…

Guidage, freinage et perte de contrôle

Rappelons au passage qu’au SDIS 41 le port de la ceinture de sécurité est obligatoire. Et que, au volant, le conducteur doit s’être préalablement débarrassé de ses gants, de sa veste et, bien sûr, de son casque. L’après-midi, les ateliers pratiques donnent la possibilité à chacun de se tester.

Conduite sans rétroviseur et guidage d’un VASV, techniques de freinages et d’évitements d’urgence, maîtrise après perte d’adhérence. Tout le monde joue le jeu avec intérêt suivant les conseils avisés des formateurs : « apprendre à sauver sans périr », « conduire est un métier »… A la fin, tout le monde exprime une vraie satisfaction et souligne l’apport réel de cette formation. Sur la route, tous responsables, tous vigilants !


Retour aux actualités