Sapeurs-pompiers
de Loir-et-Cher

Actualité du 09/10/2018
RCH 1

Spécialité opérationnelle


RCH 1

Du 20 au 28 septembre, 10 stagiaires, dont 4 issus du SDIS 72, ont suivi la formation Risques Chimiques de Niveau 1 (RCH1).

Cette formation, prévue par le Guide National de Référence « Risques chimiques et biologiques », permet d’intégrer les équipes de la Cellule Mobile d’Intervention Chimique (CMIC) départementale.

Les participants ont été formés aux missions de reconnaissance, premier niveau de réponse opérationnelle de la CMIC. La mission de reconnaissance consiste à recueillir les informations sur l’évènement afin d’identifier la source de danger et les possibilités d’évolution de la situation. Les actions entreprises nécessitent l’utilisation d’Equipements de Protection Individuelle (EPI) spécifiques, permettant de se protéger des matières dangereuses (tenues étanches par exemple).

L’approche par compétences, utilisée pour cette formation, a permis aux stagiaires d’acquérir les capacités nécessaires à l’exercice des missions sur le terrain. Les thèmes abordés étaient les suivants :

  • Généralités sur le Risque Chimique et Biologique
  • Organisation de la spécialité Risques Chimiques et Biologiques
  • La protection individuelle
  • Le matériel mis en œuvre par l'équipe reconnaissance
  • Les interventions en milieu chimique
  • La lutte contre les pollutions
  • Les risques biologiques

Le Colonel Jean-Rémi HERMELIN, le Lieutenant-colonel Christophe LOEW, le Commandant Hervé LE BRIS, le Commandant Anthony YVON, le Capitaine Adrien PONIN-SINAPAYEN, le Lieutenant Thierry CHICAULT, le Lieutenant Gilles COTTIN, l’expert Coralie GIMENEZ ont participé à l’animation et l’encadrement de cette formation, dont le responsable pédagogique était le Capitaine Damien BORDE.

Au-delà des enseignements théoriques apportés tout au long de la formation, le lundi 24 septembre les stagiaires ont bénéficié d’une mise en situation dans le cadre d’une collaboration avec le Lycée Agricole de Vendôme situé à Areines. Le scénario consistait en une explosion d’un autoclave avec dissémination d’agents pathogènes au sein d’une classe de lycéens.

  

Deux autres mises en situation professionnelle ont eu lieu le jeudi 27 septembre, l’une mutualisée avec les personnels du CSP Blois Nord et du CS Blois Sud, dans le cadre de l’entraînement des primos intervenants. L’exercice a permis la mise en œuvre de la cellule dépollution sur le Lac de la Pinçonnière à Blois. L’autre avec la société Véolia, et plus particulièrement l’usine de traitement des eaux, ce qui a permis aux apprenants d’aborder deux aspects. A la fois l’identification et l’appréhension de la procédure face au risque particulier lié au Chlore, ainsi que la découverte du parcours de traitement de l’eau potable.

La semaine de formation s’est achevée par un exercice réalisé de façon mutualisée à nouveau entre les stagiaires et les sapeurs-pompiers du CSP Blois Nord et du CS Blois Sud. Cette dernière mise en situation concernait un accident sur la voie publique entre deux véhicules dont l’un transportant des matières dangereuses. La méthode pédagogique active a permis le déploiement des moyens opérationnels concomitamment afin de sécuriser le périmètre autour du véhicule contaminé et permettre l’extraction de la victime incarcérée.

Les 10 stagiaires ont tous validé leurs acquis en fin de formation RCH1 lors d’une évaluation composée d’1h00 d’épreuves écrite et orale et 2h30 d’ateliers pratiques.

 


Retour aux actualités