Sauvetage aquatique

Le SDIS de Loir-et-Cher dispose d’une équipe départementale spécialisée dans le secours aquatique et subaquatique dit « plongeurs »

La spécialité nautique, comprenant le secours aquatique et subaquatique, est placée sous la responsabilité d’un conseiller technique départemental PLG 3.

Les missions aquatique et subaquatique sont toujours caractérisées par l’urgence dans le cadre de la sauvegarde des personnes et des biens ou de la protection de l’environnement.

Les différentes missions que les SAL(s) sont susceptibles d’assurer sont :

  • Sauvetage et assistance ;
  • Prompts secours en milieu hyperbare ;
  • Reconnaissances ;
  • Sécurité des interventions en sites aquatiques,
  • Dispositif prévisionnel de secours aquatique ou subaquatique ;
  • Travaux subaquatiques d’urgence ;
  • Assistance pour la lutte des pollutions et la protection de l’environnement ;
  • Recherches diverses.

Actuellement, l’unité de secours nautique est composée de 13 Scaphandriers autonomes légers (SAL), de 3 chefs d’unité (CU SAL) et d’un conseiller technique départemental (CTD SAL). L’ensemble de ces personnels possèdent le double statut de plongeur et sauveteur aquatique (SAV1).

L’unité de secours nautique est armée de deux VPL implantés au CSP Blois Nord et au CSP Vendôme, disposant de tout le matériel nécessaire pour assurer les missions aquatiques comme subaquatiques. Une embarcation CSL est également à disposition des plongeurs sur le CS Blois-Sud.

Le département de Loir-et-Cher recense environ 4 000 km de cours d’eau et plus de 9 300 hectares d’étangs ou plans d’eau dont certains d’entre eux sont ouverts à des activités de loisirs.

Plus des 2 tiers des interventions réalisées par l'unité (75%) sont des opérations de recherche ou de sauvetage dans le cadre de noyades accidentelles ou volontaires.

Sur les 5 dernières années, 110 personnes ont été prises en charge dans le cadre d’une intervention en milieu aquatique. Un tiers d’entre elles sont décédées.

Notons également que notre département possède un risque majeur avec près de 141 communes (soit environ 1 commune sur 2) qui sont concernées par le risque inondation. Les communes soumises au risque inondation se situent dans les vallées de la Loire (26 communes), du Loir (32 communes) et du Cher (28 communes) ainsi que dans les bassins de la Braye (8 communes), du Cosson (9 communes), du Beuvron (25 communes) et de la Sauldre (13 communes). Pour 8 d’entres elles, un risque accru est recensé suite à la présence de plusieurs cours d’eau importants sur leur territoire.

Le domaine d’intervention, secours et sécurité en milieu aquatique et hyperbare comprend 4 emplois :

  • Nageur Sauveteur aquatique (SAV1),
  • Scaphandrier autonome léger (PLG1),
  • Chef d’unité scaphandrier autonome léger (PLG2),
  • Conseiller technique scaphandrier autonome léger (PLG3).

Les sapeurs-pompiers candidats à l’intégration au sein de l’unité de secours aquatique et subaquatiques font l’objet d’une journée de sélection. Lors de cette journée, des tests sont dirigés par le conseiller technique départemental et le groupement des Activités, des Emplois, des Compétences et des Parcours Professionnels (GAECPP). La réussite à ces tests permet l’accès à un stage de préformation PLG0/SAV1.
La réussite à l’un des emplois implique chaque agent à se soumettre à un entraînement mensuel obligatoire, par le biais de FMPA en journée ou en stage bloqué afin de maintenir son aptitude opérationnelle.