Les groupements territoriaux

Un département, deux groupements territoriaux

Les CIS ont vocation à assurer le cœur de compétence des missions dévolues réglementairement au service départemental d’incendie et de secours. Notamment, la protection des personnes, des biens et de l’environnement, les secours d’urgence aux personnes victimes d’accidents, de sinistres ou de catastrophes ainsi que leur évacuation, mais également, dans le cadre des missions partagées, la protection et la lutte contre les autres accidents, sinistres et catastrophes, l’évaluation et la prévention des risques de toutes natures et les secours médicaux d’urgence.
Le groupement territorial est l’échelon intermédiaire de proximité entre la Direction départementale et le terrain. Sur leur secteur territorial, les chefs de groupements représentent le Directeur, notamment auprès des élus. Il sont également amenés à assurer le rôle d’inspection des centres de secours et apportent leur appui aux chefs de centres. Ils ont l’autorité de commandement et de coordination des centres de secours de leur groupement. Ils facilitent les relations entre les différents niveaux du SDIS de Loir-et-Cher, aussi bien sur les aspects fonctionnels qu’opérationnels.

Groupement territorial Nord

Le groupement territorial nord s’étend du nord du département jusque la Loire, en incluant l’agglomération blésoise.

Ce territoire comprend deux unités urbaines (Blois et Vendôme) et recense un panel de risques variés avec 177 ETARE (établissements répertoriés).
Comprenant notamment :

  • 3 établissements SEVESO (DEC à Courmenon, Axéreal à Blois et Appro-service à Fossé),
  • 49 installations classées,
  • Aérodrome du breuil.

On relève aussi 3 823 ERP (établissements recevant du public) dont 654 du 1er groupe, avec 39 de la 1ère catégorie (plus de 1 500 personnes).
Quelques ERP remarquables :

  • 34 maisons de retraite, établissements specialisés et EHPAD, centres hospitaliers de Vendôme, Blois, polyclinique de Blois et pôle gériatrie de la Roselière,
  • Châteaux de Talcy, Blois, Chaumont,
  • Maison de la magie et Halle aux grains à Blois, Minotaure à Vendôme,
  • Centres commerciaux d’Auchan, Cora et Leclerc (Blois et Vendôme).

Quelques manifestations particulières :

  • Rendez-vous de l’Histoire, BD boum, des lyres d’été à Blois,
  • Rockomotives à Vendôme,
  • Comice agricole.

On y trouve également différents risques :

  • Inondations et glissements de terrain dans les vallées du Loir et de la Loire,
  • Voies de communication avec la RN10 et l’A10,
  • Deux voies ferrées Paris-Bordeaux et Tours-Chartres,
  • Deux lignes TGV Bretagne et Atlantique, ainsi que la gare de Villiers-Vendôme.

Pour faire face à ces risques, le groupement nord dispose de 44 CIS répartis en 2 CSP, 14 CS et 28 CPI.

Groupement territorial Sud

Le groupement territorial Sud s’étend sur tout le Sud du département, avec la Loire comme limite naturelle au Nord, exception faite de l’agglomération blésoise.
Ce territoire recense un panel de risques à défendre divers et variés avec entre autres 119 ETARE, dont :

  • le C.N.P.E de Saint-Laurent-des-Eaux,
  • 4 établissements SEVESO (EXCIA – M.B.D.A. – détachement munitions de Salbris et stockage de gaz souterrain de Chémery),
  • la base aérienne 273,
  • 21 maisons de retraites, 1 centre hospitalier et 3 I.M.E.,
  • Center parcs, le zoo de Beauval, le château de Chambord…

On y trouve également la présence d’aléas naturels avec le risque de feux de forêt sur le massif solognot, le risque inondation sur la Loire, le Cher et la Sauldre, et le risque de glissement de terrain sur la vallée du Cher.
Des voies de communications denses sont présentes et notamment deux autoroutes (A71 et A85) représentant plus de 120 kilomètres de voies et deux lignes ferroviaires, dont une comprenant deux tunnels.
On relève aussi 1 680 ERP (Etablissements Recevant du Public) dont 377 du 1er groupe.
Pour faire face à ces risques, le groupement Sud dispose de 40 CIS répartis en 1 CSP, 14 CS et 25 CPI.