Sapeurs-pompiers
de Loir-et-Cher

Actualité du 22/06/2017
Exercice NOVI

Mardi 20 juin, un exercice simulant une attaque terroriste a mobilisé plus de deux cent personnes sur la commune de La-Chaussée-Saint-Victor


Exercice NOVI

Tout a commencé à 14 heures par des tirs de balles à blanc autour et dans le gymnase Montprofond de La-Chaussée-Saint-Victor. Des élèves de l’Institut de formation d’aides-soignants jouent les victimes du faux terroriste qui s’est retranché dans le bâtiment. Les premiers intervenants de Police arrivent une dizaine de minutes après l’alerte. Ils seront suivis par un deuxième groupe d’intervention. Les premiers sapeurs-pompiers sur les lieux sont ceux qui ont été formés la semaine dernière à l’utilisation des équipements de protection individuels antibalistiques. Escortés par des policiers, ils portent secours aux premières victimes blessées qu’ils peuvent approcher. Pendant ce temps, les personnes témoins de la scène, choquées mais pas physiquement impactées sont prises en charge dans la tente du Point de Regroupement des Victimes (PRV) installée sur un parking proche du lieu de l’attaque.

Les « urgences absolues » et les « urgences relatives » sont transportées par les équipages des véhicules de secours et d’assistance aux victimes dans la salle du Carroir qui se trouve à quelques centaines de mètres. La salle du Carroir constituait le PMA (Poste Médical Avancé). Le poste de commandement, la Croix rouge, la Fédération française des sauveteurs secouristes et l’unité de prise en charge psychologique des victimes sont également placés sur ce site.

Une heure et demie après le début des opérations, une équipe de la Brigade de recherches et d’intervention (BRI) arrive sur les lieux. Leur mission est de neutraliser l’assaillant déjà cerclé par les unités de la Police présentes. Ce n’est qu’une fois l’assaut terminé que les dernières des trente victimes en vie sont prises en charge.

Les objectifs de cette demi-journée étaient de s’exercer à la mise en œuvre des moyens nécessaires dans le cadre d’un plan NOVI Alpha, observer l’enchaînement des actions réalisées et la coordination entre les différents acteurs et services présents. Malgré les fortes chaleurs, les quatre-vingt-cinq policiers, soixante-dix sapeurs-pompiers et cinquante personnels hospitaliers ont parfaitement rempli leurs missions. 


Retour aux actualités