Opérationnel

Groupement Opérationnel

Dirigé par le Lieutenant-colonel Christophe LOEW, le groupement Opérationnel peut être défini par…

Le service Opérations

Placé sous l’autorité du Capitaine Jean-Noël RICHARD, le service opérations est chargé plus particulièrement de la gestion et de la coordination des moyens mis en œuvre à l’occasion de toutes les phases qui constituent une opération de secours et ce, depuis la réception de l’alerte.

Le service comporte notamment le Centre de Traitement de l’Alerte (CTA), qui réceptionne les demandes de secours et le Centre Opérationnel Départemental d’Incendie et de Secours (CODIS), chargé de la gestion et de la coordination des opérations de secours importantes ou particulières.

L’objectif du service est avant tout permettre d’apporter la meilleure réponse opérationnelle possible pour les victimes et sinistrés, dans les meilleures conditions de sécurité pour les intervenants.

Pour cela, il y a lieu de s’appuyer sur un ensemble de règles issues d’une doctrine nationale et déclinées sur le plan local à travers des notes opérationnelles, documents techniques, fiches réflexes ou mémentos opérationnels élaborés au sein du service.

Par ailleurs, le service opérations assure :

  • La proposition de mise en adéquation des moyens après analyse et évaluation des besoins (affectation de matériels) ;
  • Le suivi du potentiel opérationnel, matériel et humain (gestion individuelle) ;
  • L’optimisation de la réponse opérationnelle (plan de déploiement, départs-type…).

Des relations étroites sont entretenues avec l’ensemble des partenaires habituels de l’urgence (SAMU, police, gendarmerie) mais également avec les autres services concernés par l’activité opérationnelle du SDIS (services de l’Etat, Conseil général, mairies, GrDF, ErDF, Cofiroute…). Ces relations permettent une connaissance mutuelle des acteurs en amont et favorisent une meilleure collaboration sur le terrain.

Parmi les autres attributions du service, on peut citer :

  • L’élaboration des ordres d’opérations ;
  • La réalisation de statistiques opérationnelles ;
  • La participation à l’organisation d’exercices ;
  • La participation aux travaux de la mission santé-sécurité et au retour d’expérience.
Le service Prévision

Ce service est dirigé par provisoirement par le Lt-Colonel Christophe LOEW assisté du Lieutenant Serge BEGORRE, du Lieutenant Stéphane LE GARREC et de l’Adjudant-chef Denis ROBERT.

Dimension complémentaire de la prévention, la prévision consiste à préparer l’intervention en amont par :

  • L’intégration de concepts de sécurité dans les grands dossiers d’infrastructures et l’élaboration de plans de secours ;
  • La participation à l’élaboration de méthodes opérationnelles ;
  • La production de documents de planification opérationnelle ;
  • La gestion de la Défense Extérieure Contre l’Incendie (DECI) ;
  • L’appui technique aux autorités de police administratives.

Aussi, le service prévision assure l’instruction de dossiers de permis de construire pour les habitations et établissements industriels, de manifestations, et des Etablissements Recevant du Public (ERP) au titre de l’accessibilité et de la DECI.

Parmi les autres attributions on peut notamment citer :

  • la gestion des hydrants (base de données et reconnaissances opérationnelles) ;
  • la participation aux instances relevant des Installations Classées, des risques technologiques et naturels ;
  • la gestion des Plans d’Etablissements Répertoriés (ETARE).

Pour ce dernier point, si la conception et l’initiative de réalisation ou de mise à jour sont assurées par le service Prévision, un appui est assuré par le service Cartographie pour la réalisation des plans.

Le service Cartographie/SIG

Le service est dirigé par Aurélie PHILIPPOT. Ce service s’occupe de la gestion et l’administration du Système d’Information Géographique (SIG) ainsi que de la réalisation des plans d’ETAblissements REpertoriés (ETARE).

Le logiciel de SIG Geoconcept est un système qui a la particularité d’associer des données littérales à des données graphiques, le tout localisé géographiquement dans l’espace, c’est-à-dire associé à un système de coordonnées géographiques. Il est ainsi utilisé comme outil d’analyse et d’aide à la décision dans le cadre notamment de la réalisation des travaux du SDACR. De manière plus basique, il est outil d’aide à la localisation au CTA/CODIS et dans les centres, par l’intermédiaire de la gestion individuelle.

Les plans ETARE ont pour but de préciser les risques particuliers dans les entreprises, de donner la situation et l’implantation d’un site. Ils apportent, par leurs informations, une aide à la décision aux COS.

A minima, ils comportent une page de garde, un plan de masse et un plan par niveau, ou, le cas échéant, un rappel des consignes particulières.

La gestion des plans ETARE est tenue par le bureau prévision de l’Etat Major. La diffusion s’effectue ensuite selon le plan de déploiement des moyens de secours des centres.