Actualité

Retour sur le Tour de France

Une SPV du Loir-et-Cher a participé à la caravane du Tour de France

Retour sur le Tour de France
Interview de Blandine LEGUERE, SPV à Oucques

Pouvez-vous nous parler de votre expérience au sein du Tour de France ?

Pour la deuxième fois, j’ai participé bénévolement et sur mes congés à la caravane du Tour de France en tant que sapeur-pompier. Je suis arrivée le 14 juillet au sein d’une équipe déjà en place, en remplacement d’une personne ayant fait la première partie du Tour. L’équipe des sapeurs-pompiers de la caravane est composée de 7 personnes : 1 chef d’équipe de la caravane, ainsi que 6 équipiers dont 2 conducteurs ayant leur permis poids lourds pour le fourgon. Nous étions dans deux VL et un CCRL à l’effigie de la Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers de France.

Au total, la caravane était composée de 180 véhicules et 600 caravaniers. Pour plus de sécurité et de visibilité, les véhicules sont disposés en quinconce. Mis bout à bout et en respectant les distances de sécurité, la caravane peut s’étendre au total jusqu’à 20 kilomètres.

Comment se déroule une journée-type sur le Tour de France quand on fait partie de la caravane des sapeurs-pompiers ?

Le matin, il faut se préparer et rassembler ses affaires personnelles avant de les ranger dans les véhicules pour la prochaine journée, ne dormant jamais au même endroit. Tous les participants se rejoignent sur le « parking caravane » pour prendre le petit-déjeuner et s’équiper pour la journée : eau mise à disposition par un partenaire, achat des repas changement des batteries de radio… Nous pouvons participer avant de partir à une chorégraphie matinale orchestrée par Krys©. C’est un rituel quotidien avant chaque départ de la caravane du Tour.

La caravane prend alors le départ, les véhicules et chars la composant étant toujours dans le même ordre. A partir du kilomètre 0, les spécificités du parcours sont dictées par ASO (Amaury Sport Organisation). Ces messages sont relayés entre les trois véhicules des sapeurs-pompiers : passages dangereux, individus perturbants sur le parcours…. Nous distribuons tout au long du défilé des objets publicitaires (porte-clés) aux nombreux spectateurs sur les bords de route.

A l’arrivée de la caravane nous retrouvons à nouveau un « parking caravane », et gérons ensuite la logistique : ravitaillement en carburant, nettoyage intérieur/extérieur des véhicules, préparation des objets publicitaires pour le lendemain et hébergement en s’adaptant aux lieux où nous nous trouvons. Nous avons la plupart du temps un comité d’accueil officiel par le SDIS du département d’arrivée. Le dîner est majoritairement organisé par l’UDSP du département d’accueil, et parfois pris en commun avec des sapeurs-pompiers du secteur.

Quel est le rôle des sapeurs-pompiers au sein de la caravane du Tour de France ?

Sur le Tour de France, deux équipes de sapeurs-pompiers sont constituées : l’équipe zone technique, chargée d’une mission de conseil en matière de prévention et de sécurité incendie au sein de la zone technique départ et arrivée (avec interventions sur ces zones), et celle à laquelle j’appartenais, l’équipe caravane publicitaire.

L’objectif unique au sein de la caravane publicitaire est de faire la promotion du volontariat chez les sapeurs-pompiers tout au long du parcours du Tour de France.

Des milliers de spectateurs viennent sur le bord des routes pour le Tour de France, et d’après les chiffres ASO, 47 % d’entre eux viennent en priorité pour admirer la caravane. Les sapeurs-pompiers sont les plus applaudis à leur passage. Ils sont désormais attendus par les habitués.

Cette extrême visibilité auprès de la population dans un évènement sportif de cette ampleur suscite une ferveur du public. Les sapeurs-pompiers bénéficient d’un emplacement gratuit au sein de la caravane.

Quelles sont les qualités requises pour participer à la caravane du Tour de France en tant que sapeur-pompier et quels sont les bénéfices de cette expérience ?

En premier lieu, il faut être bénévole et investi. Il faut également avoir une bonne condition physique pour supporter l’amplitude horaire des journées. Dynamique et motivé, il faut aimer vivre en groupe pendant plusieurs semaines, et savoir s’adapter aux changements.

Cette expérience est enrichissante sur le plan humain car nous rencontrons beaucoup de collègues sapeurs-pompiers d’autres SDIS, ainsi que le public. La bonne humeur, la cohésion et l’ambiance conviviale, propres aux évènements sportifs, permettent de rester motivé tous les jours. Je serais prête à renouveler une troisième fois cette expérience, mais cette fois pour toute la durée du Tour de France.  

La Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers de France fait un appel à candidatures via leur site internet en novembre/décembre de chaque année pour la participation bénévole au Tour de France en tant que sapeur-pompier. Un CV et une lettre de motivation sont nécessaires, ainsi qu’un avis motivé du Directeur du SDIS de son département et du Président de l’UDSP. Il faut être majeur et titulaire du permis de conduire.

Retour